SAINTE FOY

sainte foyHistoriquement, le premier nom de Sainte Foy était La Faye, du latin Fagus, ce qui traduit une forêt de hêtres ou foyards. Ce n'est qu'à la Révolution où le nom du village évolue, d'abord pendant la Terreur, sous le patronyme de Bonnefoy- les-Pierres, puis ensuite vers 1790, où il devint commune sous son nom actuel de Sainte Foy, dérivé de Fides, jeune martyre sous l'Empire romain.

Situé sur le chamin de St Jacques de Compostelle, pour les pélerins de l'Est, la commune trouve dans l'image de cette sainte, une concordance religieuse de bon aloi pour l'époque post-révolutionnaires.

Fides  donnera leurs noms aux habitants de Sainte Foy: les Fidésiens.
En 1863, le village augmente sa surface et sa population en annexant quelques parcelles de terrain des villages avoisinants de Briant et de Saint Julien de Jonzy. En 1911, il acquiert le patronyme de Sainte Foy en Brionnais.
Perdu depuis, sans raisons apparentes, la demande a été faite de retrouver bientôt officiellement ce nom, selon le voeux de la majorité des habitants du village.
Géologiquement parlant, Sainte Foy possède une particularité, puiqu'il recèle un volcan comme l'atteste la prédominance des fossiles aux alentours.
Ce volcan fait partie de la chaîne des volcans d'Auvergne dont il est l'extrémité. Heureusement éteint depuis des millénaires c'est sur l'emplacement de ce volcan que se trouve aujourd'hui le château de Launay. Demeure privée, son histoire est fort ancienne. Datant du XIXe siècle, il fut reconstruit sur les ruines d'un château du XVIIe siècle qui était à l'origine une commanderie templière.
 
La promenade est belle si l'on vient du haut du village. Un petit chemin délicieux, enclos entre des haies, descend en serpentant. Il passe au ras des prés entourant le château de Launay, et mène, soit dans les bois -car à Ste Foy, il y a de nombreux bois - soit le long d'un ravissant étang, avant d'arriver de nouveau dans les bois.(...) Lorsqu'on atteint les lignes de crêtes, on découvre en panorama les monts du Charolais, avec le mont Saint Vincent, sommet de la Saône et Loire, au loin. Tous les lieux sont nommés sur la table d'orientation de Briant, qui jouxte Sainte Foy, sur le Mont Heurgues. Si l'on atteint le sommet de celui-ci, à 549 mètres, on peut même avoir une vue à 360°.
A Sainte Foy, une petite église du XIXème siècle qui, depuis les lignes de crêtes du Mont Heurgues(...) donne, avec quelques maisons avoisinantes, une image de livre de géographie des années50.
De style néo-gothique, cette église, inaugurée en 1861, fut construite sur voeux de la famille de Vincent de Vaugelas, châtelain de l'époque, dont l'épouse est apparentée à Pierre Puvis de Chavannes, célèbre peintre lyonnais.
Point de monument d'exception, mis à part les quelques lavoirs traditionnels dans nos régions, mais des paysages magnifiques. Là aussi, un bel habitat disséminé comme souvent, en pays d'élevage, à travers la campagne, que l'on peut admirer, le dernier dimanche de septembre, lors de la randonnée la Fidésienne.
 
Un seul commerce à Sainte Foy. Le bar-restaurant "Le Brionnais", longe la route de Semur en Brionnais à Saint Christophe en Brionnais qui traverse le village. Cet établissement possède 4 chambres d'hôtes claires et spacieuses. Il est tenu par une citoyenne écossaise, ancien professeur de cuisine au sud de Londres. Alisson Gordon sait glisser dans sa carte quelques plats et patisseries anglaises et marie parfaitement les 2 terroirs: le pavé de boeuf est à l'honneur mais le crumble sait côtoyer la tarte tatin (...)Le dimanche soir on peut venir se régaler de granouilles à volonté (...) A midi, Alison sert aussi des repas ouvriers.
Depuis 2010, sur le mont Heurgues,  Frédéric Bonnelle a choisi  Sainte Foy pour y cultiver  le crocus sativus dont les stigmates donnent ce que l'on appelle le safran. Sur son exploitation, il produit un safran de grande qualité dans le respect du terroir et d'un savoir-faire ancestral. Des visites de l'exploitation peuvent se faire sur rendez-vous. Il saura transmettre sa passion et apportera ses conseils avisés aux visiteurs.  
fleur de safranstigmates de safransafran en poudre

INFORMATIONS PRATIQUES
Nombre d'habitants: 134
Nom des habitants: Fidésiens/fidésiennes
Maire: Brigitte BARATHON
Adjoints: Philippe VERNAY (1ère adjoint), Marie-Laure HAYE (2ème adjoint)
Conseillers municipaux: Raymond EDOUARD, Thérèse FAYOLLE, Guy MAMESSIER, Virginie PAYRE, Christian BAUMERT, Richard BENOIT, Cédric DUCAROUGE, Alexandra LEVEQUE.
 
Délégués communautaires: Brigitte BARATHON et Marie-Laure HAYE
 
Contact
Tél/Fax: 03 85 25 81 61
Mail: mairie-stefoy2@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture: lundi 14h00/18h00 et jeudi  9h00/12h00
Service: bar-restaurant-chambre d'hôtes "le Brionnais"
Manifestations: dernier dimanche de septembre - randonnée pédestre "la Fidésienne"
                        février - représentations théâtrales
Plus d'informations sur le site de l'Office de Tourisme
 
 Salle communale
Salle Saint Claude
Pour les tarifs de location de la salle communale, contactez la mairie de Sainte Foy.
 
Liens utiles:
Le safran de Ste Foy, cliquez ici